Publié le 03/12/2017 à 11:00 / Lucie Grolleau

Quinzaine de la transmission

Les outils d’accompagnement de la transmission
Dans les années qui précèdent la cessation d’activité, les choix retenus par l’exploitant impactent les conditions dans lesquelles la transmission se réalisera. C’est pourquoi il est nécessaire d’anticiper, de se renseigner et de se faire accompagner dans ce projet. Ainsi, les chambres d’agriculture de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont construit, en accord avec la profession, un parcours complet pour faciliter et sécuriser ce cheminement. Des spécificités demeurent dans les départements, dont la Loire.

Un dispositif régional, complété d’actions départementales, permet aux futurs cédants d’exploitations agricoles d’anticiper au mieux cette étape de la vie professionnelle, et privée, et de la réussir.

Une des premières actions à mettre en œuvre pour anticiper la cessation de son activité est de s'informer, en participant par exemple aux événements organisés sur son territoire. Cela permet de commencer à réfléchir aux conditions de son départ en retraite.
Puis, quelques années avant la retraite, entre 55 et 57 ans, il est conseillé de prendre rendez-vous au Point accueil transmission (PAT). Un conseiller est à l'écoute des futurs cédants pour répondre aux questions qu'ils se posent sur la retraite, la transmission de leur exploitation ou leur reconversion professionnelle (si le départ s'effectue avant la retraite). Dans la Loire, le PAT propose des permanences sur les trois sites de la Chambre d'agriculture (Saint-Priest-en-Jarez, Feurs, Perreux), mais aussi sur les territoires partenaires (permanences décentralisées en mairie). Le conseiller peut également venir à la rencontre des cédants sur leur exploitation.
Après le passage au Point accueil transmission, l'agriculteur sera destinataire des informations relatives à la transmission diffusées par la Chambre d'agriculture. Il recevra notamment la lettre de la transmission, rédigée régionalement. Il sera aussi invité aux événements concernant la transmission sur son territoire.
Les exploitants âgés de 57 ans et plus peuvent bénéficier du contrat de génération, qui leur permet d'embaucher en CDI à temps plein un jeune de moins de 30 ans, hors cadre familial, ou de le prendre en stage. L'objectif est de bénéficier d'un renfort de main d'œuvre.
Pour évaluer objectivement la transmissibilité de la ferme, le futur cédant peut réaliser un audit de reprenabilité, pour clarifier son projet de transmission, bénéficier d'une aide à la décision et d'un regard objectif sur le potentiel économique et les contraintes techniques du site, en vue de définir les conditions de reprise. En complément de l'audit d'exploitation, une analyse spécifique concernant la transmissibilité de l'atelier fermier peut être réalisée par un conseiller expert. Sont diagnostiqués : l'état et la conception du laboratoire, le matériel présent, la maîtrise sanitaire, la gamme de produits, les modes de commercialisation, les prix de vente, l'organisation du travail.
Il est conseillé aux exploitants à la recherche d'un repreneur de s'inscrire au Répertoire départ installation. Un conseiller spécialisé dans les questions de la transmission les aide à faire un diagnostic de leur exploitation. Les futurs cédants seront mis en relation avec des candidats qui ont un projet compatible avec l'exploitation. L'offre pourra aussi être diffusée sur le site internet dédié (www.repertoireinstallation.com).
Une fois un candidat potentiel trouvé, vient le stage test en vue de la reprise de l'exploitation. Sur une période de 3 à 12 mois, le cédant peut se rassurer sur le sérieux de son repreneur et le repreneur de bénéficier de l'expérience, des connaissances et du savoir-faire du cédant pour assurer une transition en douceur. Ce stage est aussi réalisable dans le cadre de création d'une société.

 

Dans la Loire

La Chambre d'agriculture de la Loire propose, en plus du dispositif régional, une formation de quatre jours pour préparer la transmission et la retraite, et bien vivre cette période de changement. Le contenu de ce stage est : préparation du projet, droits à la retraite, transmission du foncier et des bâtiments, conséquences fiscales pour le cédant, transfert des primes, évaluation du montant de la reprise, règles de la succession.
Elle organise aussi des journées thématiques multi-acteurs sur la transmission : les Vendredis de l'installation. Ils permettent, sur une journée, de proposer un temps d'échanges aux élus et prescripteurs locaux qui se poursuit par une visite d'exploitation avec témoignage d'une transmission réussie. Les futurs cédants du territoire sont conviés à ce temps de visite.
De plus, la Chambre d'agriculture de la Loire propose, depuis deux ans, une nouvelle forme de rencontres entre cédants et repreneurs, dans un cadre convivial et plus informel que l'exploitation : le Ferme dating. Pendant deux heures, des plages successives de rendez-vous de 10 minutes sont proposées aux participants pour prendre un premier contact, échanger sur les objectifs, faire connaissance et poser les premières questions. Il faut savoir que suite aux deux premières éditions organisées en 2016 et 2017, un grand nombre de participants ont été dynamisés dans leurs démarches et ont finalisé ou sont en phase de finalisation de leur projet.

Le dossier complet sur le renouvellement des générations et la Quinzaine de la transmission est à lire dans le Paysans de la Loire du 1er décembre.

Lucie Grolleau Frécon

 

Mots clés : TRANSMISSION QUINZAINE DE L'INSTALLATION OUTILS D'ACCOMPAGNEMENT