Publié le 11/07/2018 à 07:50 / Talluto Franck

Saint-Just-Saint-Rambert

Une nouvelle Maison de la pêche attendue pour 2020
Les collectivités et la Fédération de pêche de la Loire ont annoncé leur volonté de créer une Maison de la pêche sur le site de l'étang David, à Saint-Just-Saint-Rambert. Si le projet, espéré de longue date par les pêcheurs, n'en est qu'à ses balbutiements, sa concrétisation pourrait intervenir pour 2020.

L'ancienne ferme en pisé située à l'étang David, à Saint-Just-Saint-Rambert, doit accueillir la Maison de la pêche à l'horizon 2020.

Sauf contretemps, la Fédération de pêche de la Loire déménagera de quelques kilomètres à l'horizon 2020. Elle devrait effectivement quitter ses actuels locaux, à Andrézieux-Bouthéon, pour Saint-Just-Saint-Rambert et le site de l'étang David. Les collectivités y avaient donné rendez-vous mardi 3 juillet pour présenter le projet de la future Maison de la pêche, qui s'installera dans les murs d'une ancienne ferme en pisé.

 

Cette propriété conjointe de la commune (80 %) et du département (20 %) depuis 1994 sera restaurée pour un budget « d'environ 700 000 euros pour le bâtiment » (c'est-à-dire sans les abords ni la scénographie intérieure). « Toutes les bonnes volontés ici présentes vont participer : Fédération de pêche de la Loire, Région, la communauté d'agglomération Loire Forez, la commune et le Département », précisait Georges Ziegler, président du Conseil départemental. Olivier Joly, maire de Saint-Just-Saint-Rambert précisait que les différentes parties seraient liées par un bail emphytéotique, permettant de mettre le site à disposition pendant de nombreuses années.

 

« Toute l'animation autour de la pêche sera coordonnée dans ce point d'accueil et d'information : l'initiation des jeunes avec la création de deux petits étangs (la pêche est interdite sur l'étang David, NDLR), les formations autour de l'environnement... détaillait Jacques Dumas, président de la Fédération de pêche de la Loire forcément ravi. Je ne peux être que satisfait de ce qu'il se passe. On en parle depuis 2011, 2012. Il était déjà question de créer cette maison ici, mais on a rencontré des difficultés pour faire le plan de financement et on en est resté là... Nous avons sollicité une entrevue avec Georges Ziegler après son élection (à la présidence du Conseil départemental, NDLR) et il a tout déclenché. Il reste encore beaucoup de travail, mais merci aux entités ici présentes. »

Le site actuel jugé « obsolète »

A l'occasion de cette première présentation, il était encore difficile de se faire une idée du rendu final. « On n'a pas fait d'esquisse ni d'avant projet sommaire », reconnaissait Jacques Dumas, indiquant qu'il devait rencontrer un architecte et un économiste en bâtiment en fin de semaine dernière. De quoi lui permettre de « présenter une première piste fin juillet ». Les pêcheurs du département devront aussi valider la démarche lors de leur assemblée générale, programmée début octobre. « C'est un passage obligé, mais comment pourrait-elle refuser ? » s'interroge Jacques Dumas.

 

Ce déménagement pourrait ouvrir une nouvelle ère dans l'histoire de la Fédération de pêche de la Loire. Pour Georges Ziegler, l'ancien site « ne représentait pas l'esprit de la pêche et des pêcheurs ». Ce que confirme Jacques Dumas : « Nous y avons emménagé il y a une vingtaine d'années et il est rapidement devenu obsolète, n'était plus adapté pour accueillir le public, comme les scolaires. » « Quand on parle de pêche, d'environnement, être dans une zone industrielle... » glissait encore Olivier Joly, avant d'ajouter : « Ici, on est à la croisée des chemins, on bénéficie d'un positionnement central qui permet de pratiquer tous les types de pêche à proximité. » Les élus ne manquaient pas de faire remarquer, enfin, que cette démarche aurait des répercussions positives en termes de tourisme et, donc, d'activité économique.

Franck Talluto
Mots clés : LOIRE ANDRÉZIEUX-BOUTHÉON SAINT-JUST-SAINT-RAMBERT ÉTANG DAVID MAISON DE LA PÊCHE JACQUES DUMAS