Publié le 07/08/2018 à 08:55 / Talluto Franck

Smaelt

Le volet agricole du contrat territorial co-animé
Le syndicat mixte d'aménagement et d'entretien de la Loise et la Toranche s'est associé aux Chambres d'agriculture du Rhône et de la Loire pour la mise en œuvre du volet agricole du contrat territorial Bernand-Revoute-Loise-Toranche.

Une matinée technique a été organisée par la chambre d'agriculture à Haute-Rivoire sur le thème « Produire ses céréales et méteils grains en AB ». Elle s'inscrit dans le cadre du volet agricole du contrat territorial Bernand-Revoute-Loise-Toranche.

Le syndicat mixte d'aménagement et d'entretien de la Loise et la Toranche (Smaelt) est un syndicat de rivières qui est garant de la préservation de la qualité des rivières et de la ressource en eau. Son territoire, qui se partage entre Rhône et Loire, est majoritairement orienté sur l'agriculture. En 2017, le Smaelt a signé le contrat territorial Bernand-Revoute-Loise-Toranche qui institue un programme d'actions pluri-thématique et transversal. « Le contrat territorial que nous avons signé en début d'année dernière met en lumière les missions en termes d'aménagement et de préservation de qualité de l'eau sur l'ensemble des rivières qui se jettent dans la Loire, le plus long fleuve de France. Nous devons notamment assurer la continuité écologique des cours d'eau, les entretenir pour prévenir les inondations », commente Véronique Chaverot, présidente du Smaelt.

 

Les objectifs de ce contrat sont multiples : amélioration de la qualité des eaux superficielles et du fonctionnement des milieux aquatiques et coordination, animation, communication et suivi du contrat. L'étude préalable « diagnostic agricole de territoire » conduite en 2015 a également mis en avant les principaux enjeux du territoire au regard des pratiques identifiées : vulnérabilité des milieux face au risque de pollutions diffuses d'origine agricole, manque de ressources en eau au regard des pratiques actuelles et des perspectives à venir et dégradation de la morphologie du lit et des berges des cours d'eau.

Partenariat avec les chambres d'agriculture

Face à ces enjeux, les élus locaux et l'Agence de l'eau Loire-Bretagne ont souhaité inscrire un volet agricole à ce contrat territorial. « L'agriculture est liée à plus d'un titre à nos missions. Ainsi, il était important que nous travaillions en étroite collaboration avec les acteurs de terrain. C'est pourquoi nous avons signé un partenariat avec les chambres d'agriculture du Rhône et de la Loire fin janvier 2018. Il est toujours plus intéressant de travailler en concertation avec les personnes concernées. Ceci permet une meilleure adhésion des acteurs », souligne la présidente. Les deux chambres d'agriculture co-animeront le volet agricole avec l'animatrice du contrat territorial, Anne-Sophie Gaumond. Lors de deux réunions de lancement, qui se sont tenues au printemps à Haute-Rivoire (69) et à Epercieux-Saint-Paul, les agriculteurs ont pu découvrir ce contrat territorial et exprimé leurs attentes en termes d'accompagnement dans les pratiques.


Ainsi, des accompagnements individuels et collectifs sont envisagés. « Notre objectif est de mettre en place des actions collectives sur différentes thématiques qui ont été définies lors des réunions de lancement. Début juin, par exemple, la chambre d'agriculture du Rhône a organisé une journée technique Produire ses céréales et méteils grains en AB à Haute Rivoire », explique Anne-Sophie Gaumond. Pour les accompagnements individuels, il sera indispensable de réaliser un diagnostic de son exploitation pour pouvoir y prétendre. Pour ce dernier volet, il faut s'inscrire avant le 14 septembre (lire l'encadré ci-dessous).

Marie-Cécile Seigle-Buyat

 

Diagnostic individuel, l'exploitation et les enjeux « eau »

Afin de faire un point sur les interactions entre la ressource en eau et le fonctionnement de l'exploitation, il est possible de bénéficier d'un temps d'échange autour de ses pratiques et des risques/bénéfices pour le milieu aquatique (cours d'eau, plan d'eau, zone humide...) vis-à-vis de l'azote, des produits phytosanitaires ou de l'utilisation de la ressource.
Ce diagnostic permettra :
• l'élaboration de préconisations d'amélioration et de changement de pratiques en lien avec l'orientation de l'exploitant,
• la mise en œuvre d'un suivi individuel sur l'exploitation : accompagnement technique par des conseillers spécialisés,
• et des valorisations collectives (journées d'échanges, de démonstration,...) de ces suivis pour en rendre compte au plus grand nombre.
Le nombre de bénéficiaires étant limité, il est conseillé de se manifester rapidement. Une sélection pourra être opérée en fonction des candidatures sur les bassins où les enjeux sont les plus forts.
Pour en bénéficier, il convient de s'inscrire avant le 14 septembre auprès de Thibaut Polette, thibaut.polette@loire.chambagri.fr, 04.77.92.12.12.
Lien pour l'inscription : https://goo.gl/forms/QlxHrdMd0E9ZO0ft1

 

Mots clés : CHAMBRE D'AGRICULTURE EAU LOIRE RHÔNE SMAELT VÉRONIQUE CHAVEROT