Fête du charolais

Echanges entre les acteurs de la filière et avec le grand public
La Fête du charolais, qui se tient au Scarabée de Roanne-Riorges, est cette année décalée à fin septembre, les 27, 28 et 29, pour accueillir le concours national adultes de la race Charolaise. Une année exceptionnelle dans l'histoire de cette manifestation, qui est à la fois le rendez-vous des professionnels de la filière viande, mais aussi de ces acteurs avec le grand public. Présentation complète de l'édition 2019 de la Fête du charolais.

Pendant trois jours, le Scarabée de Roanne-Riorges va vivre au rythme du Charolais, avec plus de 600 bovins présents sur le site.

Depuis toujours, les concours d'animaux constituent le socle de la Fête du charolais. A l'origine, cette manifestation, dont le nom était concours inter-départemental de la race Charolaise de Roanne – La Pacaudière, accueillait un concours de reproducteurs de veaux et d'adultes. Il se tient toujours dans le cadre de la Fête du charolais. Mais pour l'édition 2019 se déroulera uniquement le concours inter-départemental des veaux, puisque les génisses, vaches et taureaux de la Loire et des départements limitrophes prendront part au concours national des adultes qui est accueilli à Roanne à l'occasion de la Fête du charolais.

Concours des veaux

Arrivés dans la journée de vendredi, les veaux (114 mâles et 20 femelles) seront jugés le vendredi soir, à partir de 18 heures, dans les rings installés à l'intérieur du Scarabée, alors qu'ils sont habituellement jugés le samedi matin. Les juges sont des éleveurs ayant un agrément reçu suite à une formation. Ils doivent se référer au standard de la race pour effectuer leur classement. Ainsi, l'animal qui ressemblera le plus au type recherché dans la race Charolaise et qui aura le moins de défauts sera dans les premières places. Les juges doivent prendre en compte l'équilibre de l'animal, c'est-à-dire le rapport entre le développement musculaire et le développement squelettique, ainsi que les qualités de race (tête, par exemple) et la démarche.

 

Pour bien travailler, le juge doit voir arriver les animaux dans le ring afin d'observer leur allure générale et leur marche. Les animaux peuvent faire un ou plusieurs tours du ring, puis ils se placent en ligne, en ordre d'âge. Le juge peut alors regarder chaque animal dans le détail et commencer à faire son classement. Une fois le jugement effectué, le juge peut commenter son classement, soit au micro, soit individuellement auprès des éleveurs concernés. Les veaux classés premiers de leur section concourront pour le prix d'honneur, un pour la catégorie mâles de l'année et un pour la catégorie femelles de l'année. Suivra ensuite le jugement des prix d'ensemble. La remise des prix se déroulera à l'issue du concours, vers 20 heures, à l'occasion de la cérémonie de bienvenue dédiée aux éleveurs-exposants du concours national. Une belle opportunité pour les éleveurs de la Loire de mettre en avant la génétique de leurs troupeaux.


Les jeunes mâles présentés à ce concours sont nés après le 1er décembre 2018. Ils sont destinés à devenir de futurs reproducteurs dans des élevages, le plus souvent producteurs de viande. Effectivement, beaucoup d'éleveurs dont le troupeau est inscrit au Herd book charolais et qui présente un bon potentiel génétique (croissance, qualités bouchères, etc.), destinent leurs veaux mâles à la reproduction, au lieu de les engraisser. Ils les vendent entre 10 et 18 mois d'âge à des éleveurs souhaitant améliorer les performances de leur troupeau et ainsi mieux valoriser leurs animaux destinés à la boucherie.

 

Un bon reproducteur doit être conforme au standard de la race et transmettre à sa descendance de bonnes performances. Ces animaux, inscrits au Livre généalogique de la race Charolaise, ont leur généalogie et leurs performances certifiées (pesée et pointage permettant d'établir les index, qui sont des estimations du potentiel génétique). Un gage de sécurité pour les acheteurs potentiels. Participer à un concours permet aux éleveurs de comparer visuellement leurs animaux entre eux, apportant ainsi des éléments complémentaires aux données chiffrées. Les femelles de l'année sont elles aussi inscrites au livre généalogique. Elles reflètent la sélection sur la voie femelle des éleveurs exposants et représentent les vaches qui composeront demain les troupeaux des éleveurs. Ces veaux seront exposés tout le week-end dans le grand chapiteau dédié aux reproducteurs. Les animaux adultes venus de toute la France seront jugés le samedi, en continu.

Les animaux de boucherie

En 1993, la Fête du charolais a accueilli son premier concours d'animaux de boucherie et a ouvert ses portes au grand public. Ce concours a été renouvelé chaque année. Bien évidemment, il est au programme de l'édition 2019 de la Fête du charolais avec 120 animaux inscrits. Ceux-ci sont considérés comme des animaux d'élite, élevés pour leur fort développement musculaire, tant au niveau de l'arrière-train que du dos, et dont la viande est destinée aux boucheries. Les éleveurs, venus de la Loire et des départements limitrophes, sont soit des naisseurs-engraisseurs, soit des engraisseurs.


Pour ce concours, aucun changement dans son déroulement. Pour concourir, les animaux de boucherie sont répartis en catégories (génisses, vaches et bœufs) et en sections en fonction de leur date de naissance. Le jury est composé de professionnels de la filière (éleveurs, négociants en bestiaux, abatteurs, intermédiaires, bouchers). Il officie le samedi matin, à huis clos, alors que les animaux restent attachés sous le chapiteau qui leur est dédié. Les animaux d'une même catégorie ayant obtenu un premier prix de section seront conduits à l'extérieur et attachés à une barre de manière à ce que les juges puissent les comparer plus facilement en vue d'attribuer les différents prix d'honneur. Ce n'est qu'une fois le jugement terminé que les visiteurs et les acheteurs pourront entrer dans le chapiteau. Car il ne faut pas oublier que les animaux de boucherie sont là pour être achetés par des bouchers découpant eux-mêmes les carcasses, par des structures commerciales intermédiaires, par des grandes surfaces ayant un rayon boucherie. Ces bovins de boucherie sont présents pendant toute la durée de la Fête du charolais.


A l'image des bovins de boucherie, un concours pour les agneaux de boucherie a été créé il y a quelques années, venant enrichir le programme de la Fête du charolais. Cette année, il affiche douze cases de quatre agneaux chacune, présentés par huit éleveurs de la Loire et des départements limitrophes. Ils sont jugés le samedi matin. Cette exposition est complétée cette année d'un concours de jeunes béliers, organisé par l'Organisme de sélection de la race ovine Charollaise, qui a l'habitude de présenter des animaux lors du concours national adultes de la race bovine Charolaise. Ces béliers seront jugés dans un ring extérieur, à proximité du chapiteau dédié aux ovins. Avec tous ces concours, la Fête du cholais se veut être un rendez-vous professionnel. C'est pour cela que de nombreux partenaires de l'agriculture ligérienne sont présents chaque année à ce rendez-vous, et encore plus cette année avec le concours national. L'occasion pour les éleveurs et les exposants d'échanger entre eux, mais aussi pour eux d'entrer en contact avec les agriculteurs visiteurs.

Pour le grand public

Mais la Fête du charolais est également un événement dédié au grand public, sur lequel les professionnels de l'agriculture misent pour communiquer positivement sur la filière viande. Depuis l'arrivée de cette manifestation au Scarabée en 2009, les animations se sont multipliées. Par exemple, les enfants apprécieront sans nul doute les animaux présentés au sein de la mini-ferme, tenue par des agricultrices et agriculteurs ayant une activité de ferme pédagogique (réseau Bienvenue à la ferme des chambres d'agriculture). Ils exposent des espèces animales que l'on retrouve dans les exploitations agricoles ligériennes (cochons, brebis, chèvres, âne, vaches avec leurs veaux, animaux de la basse-cour, etc.) et présentent les activités des exploitations agricoles. Les plus grands peuvent échanger sur leur métier d'agriculteur, les pratiques, l'élevage... et les plus petits contempler et se familiariser avec les animaux de la ferme, ou alors se dégourdir les jambes sur un tracteur à pédales.

 

Cette année, les responsables de la mini-ferme et l'interprofession régionale de la viande (Interbev Auvergne-Rhône-Alpes) ont conçu une kermesse pour les enfants, où des stands les attendent avec des activités autour des cinq sens. Un peu plus loin, des chevaux de trait assurent des balades en calèche. Une belle occasion pour se familiariser avec ces animaux, découvrir le site de la Fête du charolais sous un autre angle, mais aussi peut-être pour reposer des jambes un peu fatiguées d'avoir déambuler entre les animations. L'exposition d'animaux de la basse-cour est elle-aussi renouvelée, sous l'égide de l'association des amis de la basse-cour de Roanne. Mais cette année, aucun concours n'est organisé sous ce chapiteau. Néanmoins, les animaux à plumes et à poils sont toujours aussi nombreux et admirables.

Lucie Grolleau Frécon

 

Au programme

Vendredi 27 septembre
De 8 à 16 heures : arrivée des animaux
17 heures : ouverture aux professionnels
18 heures : concours inter-départemental des veaux, suivi de la remise des prix
Samedi 28 septembre
8 heures : Ouverture au public (professionnels et grand public)
De 8 à 19 heures : Jugement du concours national charolais (sections le matin, prix de championnat et prix spéciaux l'après-midi)
7h30 à 11 heures : Jugement des concours de bovins de boucherie, d'ovins
De 14 à 19 heures : Vente de viande par les artisans bouchers
15 heures : Dégustation de viande
16 heures : Remise des prix de la finale départementale du concours de jugement de bétail
20h30 : Dîner et soirée dansante
Dimanche 29 septembre
9 heures : Ouverture au public (professionnels et grand public)
9 heures à 11h30 : Suite du jugement du concours national charolais (trophée des lycées et prix de synthèse)
9h45 : Visite officielle
12 heures : Défilé des animaux primés, remise des prix, discours
De 10 à 18 heures : Vente de viande par les artisans bouchers
15 heures : Dégustation de viande
15 heures : Concours de peignage pour les enfants
16h30 : Présentation des meilleurs animaux de boucherie dans le ring, remise des prix du concours d'apprentis bouchers
17h30 : Tirage au sort de la tombola
19 heures : Fermeture des portes, sortie des animaux
Tout le week-end
Exposition extérieure avec les acteurs de la filière (éleveurs, fournisseurs, partenaires du monde agricole) et exposants divers
Exposition des animaux reproducteurs et de boucherie sous les chapiteaux
Découverte de la mini-ferme
Exposition avicole
Balade en calèche
Exposition de machines anciennes
Concours des apprentis bouchers
Dégustations de viande et des vins de la Côte roannaise
Animations de l'interprofession bovine régionale
Restauration
Déjeuner autour du bœuf le samedi et le dimanche : à partir de 12 heures (réservation sur place)
Burgers-frites
Dîner et soirée dansante le samedi : à 20h30, réservation auprès du traiteur Grisard, des membres du comité d'organisation et des bouchers du Roannais
(29 euros)
Entrée : 3 euros, gratuite pour les moins de 16 ans. Le billet d'entrée donne droit à la tombola
Mots clés : FÊTE DU CHAROLAIS 2019 SCARABÉE DE ROANNE-RIORGES CONCOURS NATIONAL ADULTES DE LA RACE CHAROLAISE