Publié le 08/07/2020 à 08:00 / Lucie Grolleau

Remaniement ministériel

Julien Denormandie, un agronome à l’Agriculture
A la surprise de Didier Guillaume et de son cabinet, le Premier ministre l’a démis, le 6 juillet, de ses fonctions, pour le remplacer par Julien Denormandie, jusqu’ici ministre du Logement. Haut fonctionnaire rattaché au corps des Eaux et Forêts (Ipef), cet ingénieur agronome de 40 ans, proche d’Emmanuel Macron, s’est affiché dans la continuité de son prédécesseur lors de la passation de pouvoirs.

Julien Denormandie, nommé ministre de l’Agriculture du gouvernement formé par le
Premier ministre Jean Castex. Crédit photo : www.gouvernement.fr

À quelques jours près, Didier Guillaume n'aura pas eu le temps de finaliser sa réforme de la gestion des risques agricoles. Alors qu'il devait s'exprimer mi-juillet sur ce dossier qu'il porte de longue date, le Premier ministre lui a finalement trouvé un remplaçant, ce 6 juillet. C'est Julien Denormandie qui a été nommé au poste de ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. Né en 1980, Julien Denormandie est un ingénieur agronome (AgroParisTech) et un haut fonctionnaire rattaché au corps des Eaux et Forêts (Ipef), ce qui n'avait plus été le cas d'un ministre de l'Agriculture depuis le mandat de Pierre Méhaignerie (1977-1981). Julien Denormandie était jusqu'ici ministre en charge de la Ville et du Logement, et auparavant secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des territoires. Proche d'Emmanuel Macron, il a été son directeur adjoint de cabinet lorsqu'il était ministre de l'Économie, et l'un des principaux artisans de sa campagne à l'élection présidentielle. Pas de fusion ministérielle donc ; la rue de Varenne n'a pas été rattachée à l'Écologie ou à l'Économie, comme le craignait le syndicalisme majoritaire.

Surprise de Didier Guillaume

Du côté de Didier Guillaume et de son équipe, c'est la surprise et la déception. « Si l'on m'avait dit, il y a 48 heures, que je serais là ce matin pour la passation de pouvoirs avec Julien (Denormandie, NDLR), je ne l'aurais sûrement pas cru. » C'est ainsi que l'élu de la Drôme a commencé son discours de passation, le 7 juillet, affichant sa surprise d'être démis de ses fonctions, et mettant en avant la dureté du jeu politique. Mais « les cimetières sont pleins de gens irremplaçables », a-t-il poursuivi. Et d'enchaîner par l'éloge de son successeur, de « ses qualités humaines, professionnelles, sa connaissance des dossiers agricoles et de la forêt ». Car, note-t-il, en désignant les fonctionnaires de l'administration centrale présents lors de la cérémonie : « N'oubliez pas que le ministre est un Ipef (ingénieur des ponts et forêts, NDLR) et il y en a beaucoup ici ».

« Je serai le ministre des agriculteurs »

Pour son premier discours, Julien Denormandie n'a pas donné signe de redirection particulière. « Je serai le ministre des agriculteurs, à leurs côtés, fier de leur travail que je connais bien, je serai le ministre également d'une alimentation française durable, accessible à tous », a conclu le nouveau ministre de l'Agriculture le 7 juillet lors de la passation de pouvoirs. Il s'est affiché dans la continuité de son prédécesseur et des États généraux de l'alimentation. Il n'a pas évoqué les dossiers d'actualité portés par Didier Guillaume, comme la gestion des risques climatiques, ou l'organisation d'une grande conférence à la rentrée sur la souveraineté alimentaire. Il a toutefois plaidé pour « renforcer à l'échelle européenne notre souveraineté », et affiché sa détermination pour que « l'agriculture et l'alimentation soient des éléments importants du plan de relance ». S'affichant enfin en homme de « dialogue », il a annoncé qu'il recevra « dans les prochains jours » syndicats et organisations professionnelles.

M.R.

 

 

Composition du gouvernement Castex

Les membres du Gouvernement Castex, nommés mardi après-midi, sont :
- Jean Castex, Premier ministre ;
- Marc Fesneau, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement et de la Participation citoyenne ;
- Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances ;
- Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, Porte-parole du Gouvernement ;
- Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères ;
- Franck Riester, ministre délégué auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité ;
- Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique ;
- Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement ;
- Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports ;
- Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports ;
- Roxana Maracineanu, ministre déléguée auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée des Sports ;
- Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance ;
- Olivier Dussopt, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics ;
- Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l'Industrie ;
- Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises ;
- Florence Parly, ministre des Armées ;
- Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants ;
- Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur ;
- Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté ;
- Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion ;
- Brigitte Klinkert, ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, chargée de l'Insertion ;
- Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer ;
- Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales ;
- Nadia Hai, ministre déléguée auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargée de la Ville ;
- Eric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, ministre de la Justice ;
- Roselyne Bachelot, ministre de la Culture ;
- Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé ;
- Brigitte Bourguignon, ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l'Autonomie ;
- Annick Girardin, ministre de la Mer ;
- Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation ;
- Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation ;
- Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques.
Source : www.gouvernement.fr
Mots clés : MINISTRE DE L'AGRICULTURE JULIEN DENORMANDIE GOUVERNEMENT CASTEX JEAN CASTEX