Publié le 06/08/2020 à 12:10 / Lucie Grolleau

Usages de l’eau

La sécheresse s'aggrave et les niveaux d'alerte se renforcent
Jeudi 6 août, le préfet de la Loire a signé un arrêté limitant certains usages de l’eau dans le département de la Loire en raison de l’aggravation de la situation de sécheresse. Les mesures de restrictions d'eau ne concernant pas 4 mais désormais 6 zones dans le département.

La zone des monts du Lyonnais, du Gier et de Pilat-Sud est au niveau de l’alerte. La zone Rhins-Sornin (Est Roannais) est au niveau de l’alerte renforcée.

Le département de la Loire connaît un déficit pluviométrique depuis ce printemps, ayant conduit le placement du département en vigilance dès le 23 avril. L'absence de précipitations notables depuis plusieurs semaines, associée à des températures supérieures aux normales, accentuent l'étiage observé sur de nombreux cours d'eau de la Loire, dont les débits sont actuellement très faibles, en particulier sur la moitié est du département. Cette situation et les perspectives météorologiques sèches ont conduit le préfet de la Loire à prendre des mesures afin de préserver les usages prioritaires et la survie des écosystèmes aquatiques. Les mesures de restrictions d'eau ne concernant pas 4 mais désormais 6 zones dans le département.
Les zones des monts du Forez et des monts du Lyonnais passent au niveau alerte renforcée. La zone Rhins-Sornin (Est Roannais) est maintenue en alerte renforcée. Les zones du Fleuve Loire Amont et du Roannais passent au niveau de l'alerte. Les zones du Gier et de Pilat Sud demeurent au niveau de l'alerte. Des restrictions d'usage de l'eau sont mises en œuvre dans l'ensemble des communes de ces zones. Les autres zones restent en situation de vigilance. La carte (cliquer ici) présente la situation des différentes zones de suivi sécheresse du département de la Loire au 31 juillet 2020.
La limitation des usages est fonction de la gravité de la situation hydrologique de chacune des zones d'alerte et différenciée selon la nature des usages et la provenance de l'eau. Un tableau précisant les restrictions est à retrouver en cliquant ici. Ces limitations ne s'appliquent pas aux retenues de stockage ni au canal du Forez.
L'État appelle chacun à limiter au maximum sa consommation d'eau, afin de préserver au maximum les ressources et les milieux.
Les principales mesures de restrictions concernant les particuliers sont progressives et vont de la limitation des horaires d'utilisation de l'eau à l'interdiction d'utilisation de l'eau pour les usages suivants : le lavage des voitures hors des stations professionnelles, le remplissage des piscines privées, l'arrosage des pelouses, l'arrosage des jardins potagers, massifs fleuris, plantations arborées. Le prélèvement dans les cours d'eau (bief, pompage) ou dans les nappes pour le remplissage des plans d'eau est interdit. Pour les usages économiques de l'eau, seuls les prélèvements qui sont indispensables dans les process de fabrication industrielle sont autorisés et l'irrigation agricole est soumise à des restrictions en fonction des cultures concernées et des matériels utilisés.
Plus précisément :
- en situation d'alerte : irrigation des prairies de graminées interdite de 10 à 18 heures ; irrigation sans système d'irrigation localisé des grandes cultures (y compris dérobées), pépinières et maraîchage interdite de 10 à 18 heures ; irrigation avec système d'irrigation localisé des grandes cultures (y compris dérobées), pépinières et maraîchage autorisé ;
- en situation d'alerte renforcée : irrigation des prairies de graminées interdite ; irrigation sans système d'irrigation localisé des grandes cultures interdite de 8 à 20 heures ; irrigation sans système d'irrigation localisé des pépinières et maraîchage interdite de 10 à 18 heures ; irrigation avec système d'irrigation localisé des grandes cultures (y compris dérobées), pépinières et maraîchage autorisé.
Ces mesures s'adaptent à l'évolution de la situation climatique et hydrologique. « Au vu des prévisions météorologiques, une aggravation de la situation est à anticiper, qui entraînerait le passage de certaines zones en alerte renforcée voire en crise à courte échéance », indique le communiqué de la préfecture de la Loire.

Cet arrêté est consultable dans les mairies des communes concernées ou sur le site Internet de la Préfecture (http://www.loire.gouv.fr).

 
D'après un communiqué de la préfecture de la Loire
Mots clés : SÉCHERESSE ARRÊTÉ PRÉFECTORAL USAGE DE L EAU