Publié le 19/11/2018 à 08:55 / Talluto Franck

Samedi 24 novembre

Sainte Catherine : une foire de caractère
C'est le 24 novembre, et non le 25 comme d'habitude, que les rues de Saint-Galmier s'animeront pour la foire de la Sainte Catherine. Présentation de l'édition 2018, qui voit le maintien du caractère agricole et le renforcement de certains pôles.

Sainte Catherine : une foire de caractère

La foire de la Sainte-Catherine de Saint-Galmier demeure une tradition dans la région. Et la tradition veut que cet événement se tienne chaque 25 novembre, mais la tradition veut aussi que si le 25 novembre est un dimanche, la foire est décalée au samedi. La coutume est respectée cette année : l'édition 2018 aura lieu samedi 24 novembre. Un jour de la semaine qui en général est synonyme de forte fréquentation pour cet événement, à condition bien sûr que la météo soit de la partie. Essentiellement à vocation agricole, la foire de la Sainte Catherine a su résister au temps. Ces dernières années, c'est la commission Foires et marchés de la municipalité de Saint-Galmier qui a en charge l'organisation de cet événement annuel. Ses membres ont su le faire évoluer pour que le succès soit toujours au rendez-vous.

 

Plusieurs pôles sont désormais clairement identifiés : espace volailles, espace bovins, matériel agricole, espace équidés, Halle des saveurs, espace automobile, sans oublier les forains qui installent leurs étals dans les rues. « Les demandes de camelots sont toujours plus nombreuses. Néanmoins, nous essayons de garder un équilibre entre les différents pôles et les forains », explique Olivier Perret, adjoint au maire en charge de la commission Foires et marchés. Les organisateurs n'oublient pas les commerçants de Saint-Galmier, qui ouvrent les portes de leurs établissements toute la journée et qui le plus souvent installent un stand devant leur porte. Les restaurants et les bars sont également à pied d'œuvre pour accueillir au mieux les visiteurs.

La Halle des saveurs prend de l'ampleur

Cette année, les organisateurs ont souhaité renforcer la Halle des saveurs, créée en 2017 et rassemblant les produits culinaires ayant une identité locale ou régionale. C'est sous un chapiteau, place de la Devise, mais aussi pour la première fois dans le Caveau des arts de la mairie, que seront installés les exposants (une dizaine de plus que l'an passé). « Ils seront placés selon leurs produits, mais nous voulons garder l'ambiance de la foire », explique Olivier Perret. Miel, escargots, charcuterie, vin et autres produits seront au rendez-vous, pour le plus grand plaisir des papilles des visiteurs.

 


A proximité de la Halle des saveurs sera implanté le pôle animation, avec le service animation de la ville de Saint-Galmier, qui proposera aux visiteurs de tenter de gagner un panier garni en participant à une tombola (tirage au sort en fin de journée). Le média Activ'radio, également présent sur ce pôle, réalisera sur son antenne à plusieurs reprises dans la journée des flashs spéciaux en direct de la foire. Le syndicat Jeunes agriculteurs se mobilisera également avec une animation autour de la production laitière et une dégustation de lait. Sur le pôle animation, les enfants ne seront pas en reste car ils pourront confectionner un dessin sur le thème de la filière laitière. Ils se verront remettre un petit cadeau (dans la limite des stocks disponibles) par Saint-Etienne Métropole, partenaire de la Halle des saveurs. Autre pôle que la commission Foires et marchés fait évoluer cette année : celui des automobiles. « Nous leur accordons plus de place route de Bellegarde pour une meilleure visibilité. Les camelots qui étaient positionnés au début de la rue seront ailleurs cette année. L'accès au pôle automobiles sera donc direct en arrivant du centre-ville. » Entre 50 et 60 voitures devraient être exposées.

Le caractère agricole conservé

Malgré les évolutions mises en place au fil du temps, la foire de la Sainte Catherine garde son caractère agricole. Ainsi, on retrouvera boulevard Cousin les bovins, exposés par les commerçants en bestiaux pour être vendus à des éleveurs. Des travaux d'aménagements urbains ont récemment été réalisés. « Tout a été réfléchi pour pouvoir continuer à implanter le foirail comme d'habitude de manière à accueillir jusqu'à 700 animaux », indique Olivier Perret. Comme chaque année, une réunion avec les marchands en bestiaux est organisée quelques jours avant la foire de manière à ce qu'ils inscrivent leurs animaux et que les services de la ville installent le nombre de barres pour attacher les bovins en conséquence. Impossible donc à l'heure actuelle d'annoncer un nombre d'animaux que l'on retrouvera le 24 novembre. « C'est une tradition pour les marchands en bestiaux d'être présents à la foire de la Sainte Catherine. C'est l'occasion pour eux de faire la promotion de leur établissement. » Olivier Perret rappelle que depuis l'an passé, les emplacements sur le foirail sont gratuits, montrant ainsi tout l'attachement de la municipalité à la présence des bovins à la Sainte-Catherine.

 


Dessous le casino et le boulevard Cousin, l'esplanade est réservée au machinisme agricole. Ces dernières années, les organisateurs de la Sainte Catherine ont oeuvré pour rassembler en un seul lieu la totalité du matériel agricole. « Nous voulions recentrer toute la partie agricole de la foire autour du foirail. Plus le pôle agricole est grand, plus les visiteurs trouvent de l'intérêt à le visiter. » Comme l'an passé, les concessionnaires bénéficient d'un emplacement gratuit pour y exposer un auto-moteur, en plus du stand payant. « Les visiteurs aiment bien voir du gros matériel », précise le responsable de la commission Foires et marchés. Contrairement à ce qu'il se faisait dans le passé, « les prises de contact sont désormais plus importantes que les ventes. Mais les vendeurs de matériels tiennent à revenir chaque année à la Sainte Catherine ».


Les animaux de la basse-cour à plumes et à poils seront aussi de la partie (route de Cuzieu), en contrebas de l'esplanade accueillant le matériel agricole. L'occasion par exemple d'acheter des poules pondeuses pour son jardin. Effectivement, de plus en plus de particuliers détiennent des poules pour “recycler” les déchets de cuisine et profiter de leur production d'œufs. Sans oublier, place des Roches, les équidés, proposés à la vente. Comme d'habitude, des stands de matériels et produits en lien avec les chevaux seront aussi au rendez-vous : calèches, sellerie... L'association des chevaux de trait de la Loire est une nouvelle fois conviée à la Sainte Catherine et devrait proposer une animation.

Accès facilité

Pour faciliter l'accès à la foire, une navette est à la disposition des visiteurs. Un mini-bus fera le lien entre le parking de l'hippodrome et l'entrée de la foire (espace volailles) de 8 à 18 heures. Les organisateurs conseillent aux visiteurs de laisser leur voiture à cet endroit, d'autant plus que les parkings situés à proximité du centre ville sont rapidement saturés un jour de foire de Sainte Catherine. Pour la sécurité de tous, le même dispositif que l'an passé est reconduit. Des vigilles seront postés aux entrées de la foire pour contrôler le contenu des sacs. Gendarmerie et Police municipale parcourront les rues de la foire. Pour la première fois, un dispositif de comptage des visiteurs sera mis en place aux principales entrées de la foire. « Nous avons chaque année une estimation de la fréquentation, mais jamais un nombre précis. Avec ce système, nous le saurons. »

Lucie Grolleau Frécon

 

Mots clés : BOVINS SAINT-GALMIER FOIRE DE LA SAINTE CATHERINE SAMEDI 24 NOVEMBRE 2018 HALLE DES SAVEURS