Publié le 05/12/2018 à 08:55 / Talluto Franck

Saint-Etienne

Le nouveau crématorium de Montmartre en fonctionnement dès lundi
Dès lundi, le nouveau crématorium de Montmartre, à Saint-Etienne, prendra le relais de celui installé depuis 1987 dans le quartier de Côte-Chaude. La concrétisation d'un projet à 8 millions d'euros. Samedi après-midi, le public pourra exceptionnellement visiter ce nouvel équipement.

Le crématorium de Montmartre, à Saint-Etienne, pourra accueillir plusieurs cérémonies simultanément grâce à ses deux salles de 50 et 170 places assises.

Une page se tourne. A compter de lundi, le crématorium municipal de Saint-Etienne, situé dans le quartier de Côte-Chaude, cède sa place au crématorium intercommunal de Montmartre. Son inauguration par les élus se déroulera demain samedi, en fin de matinée, avant une ouverture au public exceptionnelle de 14 à 17 heures. Ce nouvel équipement a été livré dans les délais annoncés en septembre 2016. Sur place, Gilles Artigues a rappelé lundi ce qui a motivé cette démarche.

 

« En 2014, avec Gaël Perdriau, nous avions pris l'engagement d'un nouvel équipement répondant aux besoins croissants de crémation, de plus en plus privilégiée puisqu'elle concerne 30 % des décès et 50 % à l'horizon 2050, rappelait le premier adjoint au maire de Saint-Etienne et président de la société publique locale (SPL) qui a construit et gère le crématorium de Montmartre. Le site de Côte-Chaude, qui date de 1987, est devenu obsolète avec une seule ligne de filtration pour deux fours, on a connu des incidents qui ont pénalisé des familles... Les normes en matière de rejets de fumée sont aussi beaucoup plus strictes depuis le 1er janvier, il y avait donc obligation d'intervenir. »

Trois fours et deux salles de cérémonie

Situé à l'ouest de la ville, le crématorium intercommunal de Montmartre se trouve à proximité du cimetière éponyme et de grands axes de circulation. Au niveau visuel, l'ambiance se veut chaleureuse avec l'utilisation de mobilier en bois et lumineuse avec des couleurs telles que le beige, le blanc et le gris. Il est doté de trois fours avec lignes de filtration indépendantes : en cas de panne de l'un d'eux, les autres pourront continuer à fonctionner. Il comprend deux salles équipées en matériel audio et vidéo pouvant accueillir des cérémonies simultanées. La plus grande compte 170 places assises, capacité que l'on peut étendre avec l'ouverture de baies vitrées, et on en dénombre 50 dans la seconde.

 

Chacune s'accompagne d'un lieu de convivialité. Ces pièces, équipées d'un tableau personnalisable pour fixer photos et dessins, permettront aux familles de se retrouver et de patienter entre la fin de la cérémonie et la remise de l'urne. Il sera possible d'y amener des mets ou de faire venir un traiteur. « Les flux de circulation ont été pensés pour que les familles ne se croisent pas. La sortie se fait vers l'extérieur, sans repasser par l'accueil », précisait Caroline Barge. Nommée directrice générale de la SPL, elle aura en charge la supervision de l'exploitation des lieux, confiée à société Clarea Crémation. Pour rappel, l'architecture est signée Gilles Champavert pour le groupe Cimaise (Saint-Etienne), Citinea, une filiale du groupe Vinci, s'est chargée du gros œuvre tandis que les fours ont été conçus par FMI Process (L'Horme).

Tour de table collectif

Le nouvel équipement pourra assurer jusqu'à 3 000 crémations par an, à raison de neuf par jour, contre 1 800 pour son prédécesseur, qui ne fait pour l'instant l'objet d'aucun projet. L'amplitude horaire aussi sera plus importante avec un fonctionnement du lundi au vendredi, de 8 à 18 heures, et jusqu'à midi le samedi, ce qui devrait permettre de réduire les délais d'attente pour les familles. Enfin, le tarif de crémation s'élèvera à 552 euros, contre 533 euros précédemment. « L'équipement le justifie et on reste bien en dessous du prix moyen pratiqué en France, de l'ordre de 670 euros », commentait Gilles Artigues.

 

Le crématorium de Montmartre se distingue par le tour de table qui lui a donné naissance puisqu'il réunit 198 communes. Trois autres collectivités ont effectivement rejoint Saint-Etienne métropole (SEM), initiateur de ce projet à 8 millions d'euros : Loire Forez, Forez Est et Marches du Velay Rochebaron. C'est donc à quatre qu'elles ont apporté le capital de 2,5 millions d'euros de la SPL créée le 1er janvier 2017, chacune participant en fonction de son nombre d'habitants. Le reste est financé par l'emprunt.

Franck Talluto

Trois crématoriums dans le département

Outre le nouveau crématorium de Montmartre à Saint-Etienne, le département en compte deux situés à Mably et Roanne.



 

...

Mots clés : SAINT-ETIENNE LOIRE FOREZ SAINT-ETIENNE MÉTROPOLE FOREZ EST DÉCEMBRE 2018 CRÉMATORIUM DE MONTMARTRE GILLES ARTIGUES SPL MARCHES DU VELAY ROCHEBARON CÔTE-CHAUDE