Bains

Terres de Jim, la Loire y était
Adhérents de JA Loire, entreprises et particuliers avaient fait le déplacement en Haute-Loire, en fin de semaine dernière.

Stéphane Goutagny s'est plus que jamais appliqué pour proposer un joli labour pour les qualifications pour le concours européen, mais à ce niveau de compétition, les détails et l'expérience font la différence.

Les Jeunes agriculteurs de la Loire étaient mobilisés à l'occasion de Terres de Jim en Haute-Loire. Des adhérents ont pris part à l'installation des infrastructures sur le site les jours précédant l'événement. Ils étaient également plusieurs pendant tout le week-end, ainsi que les animatrices de JA Loire, à prêter main forte aux organisateurs, que ce soit pour l'intendance (restauration par exemple) ou pour tenir des stands (vente des produits d'Auvergne-Rhône-Alpes). Les deux laboureurs sélectionnés à l'épreuve départementale dimanche 25 août à Saint-Galmier ont pris part à la finale régionale de labour. Franck Fragne, en labour à plat, s'est classé 6e, et François Grataloup, en labour en planches, 5e. Ils n'ont pas pu rivaliser avec les concurrents de l'Ain et de Haute-Loire.


Stéphane Goutagny, agriculteur dans les monts du Lyonnais, qui s'était qualifié pour la finale nationale ces deux dernières années, avait décidé de prendre part aux qualifications organisées par France labour pour le concours européen de labour. Malgré une place de cinquième sur six au classement général, Stéphane affirmait qu'il s'est fait plaisir. Dès les essais le mardi, il a compris « qu'il fallait s'appliquer pour ne pas être dernier... J'ai découvert ce qu'est le haut niveau. Il me manque de l'expérience et j'ai des améliorations à faire sur ma charrue. J'ai pris des idées et des photos... » Le jeune agriculteur demeure motivé pour de futures compétitions.


A noter aussi que plusieurs entreprises du département avaient fait le déplacement à Terres de Jim et étaient présentes avec un stand tout le week-end. Il ne faut pas oublier non plus les nombreux Ligériens et Ligériennes qui ont foulé le sol altiligérien pendant trois jours en tant que visiteurs avec pour objectif de supporter les laboureurs, de découvrir tel ou tel stand ou animation, ou tout simplement de passer un agréable moment au coeur de cet événement national, même si, en cette fin d'été, la veste était de rigueur au vu des températures et du vent.

Lucie Grolleau Frécon

 

A LIRE AUSSI

115 000 personnes aux Terres de Jim 2019

Mots clés : JA LOIRE HAUTE-LOIRE LABOUR STÉPHANE GOUTAGNY TERRES DE JIM SEPTEMBRE 2019 FRANÇOIS GRATALOUP FRANCK FRAGNE BAINS