Publié le 31/03/2020 à 08:05 / Talluto Franck

Santé

A la recherche de la vitalité perdue
La sortie d'hiver peut s'accompagner d'un sentiment de fatigue. S'il n'y a pas de recette miracle, une alimentation à base de produits variés et de saison peut aider à retrouver la forme.

A la recherche de la vitalité perdue

Le printemps est enfin là, mais l'hiver a laissé des traces. Beaucoup en sortent effectivement avec un sentiment de fatigue généralisé. Une simple impression ? « Non, l'organisme a quelque peu hiberné et le printemps va amener un afflux d'énergie, mais il y a une phase de transition », expose Sylvia Perrin. Et pour tordre le cou aux idées reçues, cette diététicienne nutritionniste l'assure : « Il n'existe pas d'aliment magique capable de réveiller le corps. On est plutôt dans une complémentarité, d'où l'importance de manger varié et de saison. La nature est bien faite, elle nous apporte ce dont on a besoin à chaque période. Des aliments riches en glucides comme les pommes de terre ou le potimarron laissent ainsi la place à d'autres, plus riches en eau. »

 

Et cette professionnelle qui exerce à Montbrison d'énumérer : choux, chou-fleur, brocoli, carotte, salade (cresson, mâche, endives, roquette), radis, puis progressivement asperges, petits pois, pois gourmands, fèves, artichaut et fenouil ; pommes, poires, les dernières oranges, pamplemousses et clémentines, ananas, bananes, puis les premières fraises fin avril. Attention toutefois aux mauvaises habitudes : les propriétés d'un fruit frais varient selon l'usage qui en est fait. « Mieux vaut le consommer cru ou cuit. Pressé, il contiendra certes des vitamines, mais on aura éliminé les fibres, intéressantes pour le transit, la régulation de la glycémie, la qualité du microbiote et en prévention de certains cancers », prévient-elle.

 

Quand on parle de saisonnalité, on pense fruits et légumes, mais ce n'est pas seulement ça, relève Sylvia Perrin. Elle rappelle que c'est valable aussi pour les poissons et fruits de mer (dorade grise, lieu jaune, sardines, moules, langoustines, merlan) et les fromages (fromages frais de chèvre et de brebis avec les premiers pâturages, reblochon, camembert, Saint-Nectaire, Époisses, Livarot, etc.) « Les aliments de saison sont plus riches en nutriments que ceux cultivés hors saison et il y a en plus une dimension écologique. Manger de saison, c'est aussi manger local », résume-t-elle.

Franck Talluto

Recette : une salade composée pleine de vertus

Ingrédients (pour 4 personnes) : 80 g de mélange de jeunes pousses, 8 asperges, 1/4 de brocoli, 1/4 de fenouil, 300 g de pois gourmands, 300g de pommes de terre nouvelles, 16 sardines, 8 moules, 1 Cabécou, 1 bonne tranche de pain de seigle.
1. Faites cuire les asperges, le brocoli, le fenouil, les pois gourmands et les pommes de terre à la vapeur douce durant 20 minutes.
2. Faites ouvrir les moules dans une cocotte avec une gousse d'ail hachée (5 minutes).
3. Cuisez les sardines au four avec des herbes de Provence (une dizaine de minutes).
4. Passez le toast de Cabécou sous le grill du four.
5. Dressez la salade.
6. Pour la vinaigrette, utilisez de l'huile de colza, du vinaigre balsamique, de la moutarde et 2 gouttes d'huile essentielle d'orange. Salez et poivrez.
« C'est un plat complet et équilibré, souligne Sylvia Perrin, diététicienne nutritionniste à Montbrison. L'ensemble va amener des protéines complètes, des glucides, des fibres, du fer, les principaux minéraux et des omégas 3 aux propriétés anti-inflammatoires. Ces ingrédients sont aussi source de vitamines du groupe B et de vitamines C et E (antioxydantes) qui aident le corps à avoir toutes les ressources pour cette saison intermédiaire. »
Mots clés : RECETTE MONTBRISON SALADE HIVER PRINTEMPS VITAMINES VITALITÉ FRUITS ET LÉGUMES DE SAISON SYLVIA PERRIN