Publié le 22/05/2020 à 08:00 / David Bessenay

SANTE

« Sportez-vous » bien mais avec précaution
Vous avez des fourmis dans les jambes après deux mois de confinement ? Pour les sports « co », il va vous falloir vous armer de patience. Si les pratiques individuelles sont autorisées, elles sont soumises à des règles de prudence.

Le vélo peut se pratiquer ou seul ou en conservant dix mètres de distance avec son ou ses camarades.

Avec le déconfinement, les envies de reprendre une activité sportive plus intense sont légitimes. Finies les fameuses limites des « une heure » et « un kilomètre » autour de son domicile, terminée l'autorisation de sortie dans la poche ou sur son smartphone !

 

Aussi l'annonce de la ministre des Sports, Roxana Maracineanu était attendue par les sportifs en manque de sensations. « Alors que s'ouvre une première phase de déconfinement à partir du 11 mai et jusqu'au 2 juin, j'ai proposé que les Français puissent à nouveau pratiquer des activités physiques et sportives de manière individuelle et en extérieur uniquement. C'est un premier pas vers un retour à une vie sociale qui doit s'effectuer avec prudence. Il va permettre progressivement à chacune et chacun de reprendre son sport, sa passion, seul ou avec l'aide de son club. »


Concrètement, le ministère des Sports, en collaboration avec les fédérations et les médécins du sport, a publié le 15 mai quatre guides pour faciliter la reprise du sport post-confinement : un guide d'accompagnement de la reprise des activités sportives, un guide de recommandations sanitaires, un guide d'accompagnement pour les sportifs de haut niveau et enfin, un guide pour les équipements sportifs (piscines, centres équestres, salles de sports, etc.).

Grande prudence pour les personnes touchées par le virus

Le ministère invite les pratiquants à ne pas prendre les risques pour leur santé à la légère. Le virus Covid-19 est très présent dans les poumons, les vaisseaux, le myocarde et les reins. Vu la sévérité de l'épidémie, le ministère craint que certains sportifs malades, y compris non symptomatiques, présentent un risque de développer une myocardite ou une péricardite avec des conséquences potentiellement très graves (mort subite, tachycardie sinusale, etc.).


Concernant les personnes qui ont contracté le virus, une consultation médicale s'impose avant la reprise. Elle a pour objet de rechercher d'éventuelles complications liées à l'infection et de s'assurer du retour de toutes les capacités cardiovasculaires et respiratoires. Pour les personnes qui ont été au contact d'un cas avéré de Covid-19, une consultation n'est pas nécessaire mais il est conseillé d'attendre 14 jours avant de reprendre une activité physique. De manière générale, pour tous les sportifs qui ont été contraints de lever le pied durant le confinement, il est recommandé une reprise progressive de l'activité sportive afin de limiter les risques d'accident, notamment cardiaque, musculaire et articulaire.


Vélo, course à pieds, randonnée : oui mais à distance


Les règles de distanciation physique sont supérieures pour le sport que pour la vie « courante ». Pour la pratique du vélo et la course à pied, il faut compter 10 mètres entre chaque pratiquant et 1,50 mètre en latéral entre deux personnes ; pour la marche rapide seulement 5 mètres. Évidemment, toutes les collations et l'hydratation doivent être gérées individuellement. Il faut bannir tous les échanges d'effets personnels (type serviette) et il faut privilégier l'usage de matériel individuel. En cas d'usage de matériel collectif, la désinfection est obligatoire à chaque usage.


Dans la Loire comme ailleurs, les chemins de randonnée ont rouvert et la fédération française a partagé les règles de conduite. Les randonneurs doivent respecter une distanciation physique qui est fonction de la vitesse de marche. Ainsi les marcheurs évoluant à la vitesse de 4 km/h doivent garder au moins deux mètres de distance et ceux marchant à 6 km/h devront s'espacer d'au moins 5 mètres !


Les rassemblements sont limités à 10 personnes, évidemment dans le rayon de 100 km et sans accès à des vestiaires. Si le port du masque est conseillé avant et après l'activité, il ne l'est pas pendant. La FFR prévoit d'adapter ses préconisations le 2 juin. Évidemment, les fameuses rando-campagnardes ne sont toujours pas autorisées. La fédération ligérienne invite à la prudence car en « deux mois de confinement, aucun suivi n'a pu être réalisé : la végétation a pu envahir des chemins étroits, des arbres ou branches cassés peuvent obstruer d'autres sentiers forestiers. » Elle conseille d'éviter de pratiquer la randonnée seul dans une zone difficile d'accès et isolée.

Cheval, golf, boules, tennis....

Les férus de la petite balle blanche ont retrouvé le chemin des greens. Les parties de golf se jouent toutefois à trois ou quatre joueurs maximum et l'accès aux club-houses est interdit. Les prêts de matériel sont le plus souvent interdits. Dans le cas contraire, chaque joueur doit désinfecter les clubs et autres outils utilisés. L'usage des voiturettes est, au mieux, limité à une personne, au pire prohibé. Des petites astuces ont été mises en place comme un relève-balle pour ne pas avoir à toucher le drapeau au niveau des trous.


Du côté des adeptes de la balle jaune, même soulagement. Le ministère a autorisé la pratique du tennis mais uniquement en extérieur « totalement découvert » et à l'exception du double. Les joueurs sont invités à arriver déjà en tenue pour éviter les vestiaires et à désinfecter bancs et chaises, et de servir avec leurs propres balles marquées d'un signe distinctif. Les boulistes doivent aussi se contenter dans un premier temps des jeux extérieurs et prendre de multiples précautions (un jeu sur deux pour assurer la distanciation nécessaire, lavage de mains, etc.) pour pouvoir pratiquer leur sport favori.


Les centres équestres ont également rouvert leurs portes, d'abord pour les propriétaires ensuite pour les licenciés mais l'organisation demandera beaucoup d'énergie, notamment pour encourager les enfants à respecter toutes les règles. Les cavaliers sont motivés : « tout le monde revient à part des clients touchés par le Covid et des personnes à risque » signale Patrick Vallat au centre équestre de la Roche. Le club house restera fermé mais le manège en partie ouvert pourra fonctionner avec des groupes de dix cavaliers au maximum. Les horaires sont aménagés pour faciliter les désinfections, des sens de circulation ont été instaurés pour éviter aux personnes de se croiser.

Pas de vague...

Du côté des activités nautiques, il faudra aussi s'armer de patience. Si quelques villes du littoral ont obtenu des dérogations, notamment pour les surfeurs, dans la Loire, la plage de Villerest dans le nord du département restera fermée. Seul le chemin de promenade est accessible. Idem à Saint-Victor sur Loire où l'accès à la plage est interdit ainsi que toutes les activités nautiques.
Les piscines sont fermées jusqu'au 2 juin.


Non aux sports collectifs et aux sports de contact


Les activités statiques, comme le fitness ou le yoga ne peuvent avoir lieu qu'à l'extérieur, à moins de dix pratiquants et à condition que chacun dispose de 4 m² d'espace. Les salles de sports ainsi que les patinoires demeurent fermées jusqu'à nouvel ordre.


Pour l'heure, les sports collectifs ou de combat, qui impliquent des contacts, restent proscrits. Le ministère des Sports conseille aux passionnés qui souhaiteraient quand même pratiquer leur sport de s'adapter pour pouvoir pratiquer tout en respectant les distances et les gestes barrière. Les footeux peuvent par exemple se retrouver pour échanger des passes à bonne distance mais pas question de faire un match, même en effectif restreint.


La porte reste fermée au judo, karaté ou tout autre art martial, ainsi que la boxe, en face-à-face. Mais un prof de boxe peut tout à fait emmener quelques pratiquants dans un parc pour faire de la corde à sauter et s'exercer individuellement au bon geste.

Ne prenez pas de risque

Si les symptômes suivants se manifestent, ne prenez aucun risque, stoppez votre activité physique et consultez votre médecin traitant : douleurs thoraciques, essoufflement anormal, palpitations du cœur, variation anormale de la fréquence cardiaque, perte du goût et de l'odorat, fatigue anormale, température supérieure ou égale à 38° et apparition d'une toux sèche.

David Bessenay

 

Et les pros alors ?

A Roanne, les joueurs, dirigeants et supporters de la Chorale sont dans l'attente. Ils sauront officiellement le 27 mai si la saison reprend ou non. La seconde possibilité tient la corde. Au moment de l'arrêt de la compétition, l'équipe était classée 16ème sur 18 en Pro A. Quelle que soit l'issue et la décision de la ligue de Basket (l'hypothèse d'un championnat à 20 clubs est évoquée), le club prépare déjà les contours de son effectif de la prochaine saison.
Du côté des Verts de Saint-Etienne, c'est le repos forcé depuis le confinement. Alors que la Bundesliga (le championnat allemand) a repris le week-end dernier, le championnat de ligue 1 a été officiellement stoppé et le classement entériné (à une peu glorieuse 17e place pour l'ASSE), provoquant le courroux du voisin Lyonnais, privé de coupe d'Europe. La finale de la coupe de France contre le PSG pourrait se tenir le 5 août, vraisemblablement à huis clos. D'ici là, on parle déjà transferts et tournoi de pré-saison à Doha en juillet.