Publié le 30/07/2020 à 11:35 / Talluto Franck

PROMOTION

Un samedi sur l'A89
La FDSEA et les JA étaient sur l'aire de la Loire le samedi 25 juillet pour faire déguster viande de boeuf et fourme de Montbrison et échanger avec un public curieux. Opération réussie.

Les agriculteurs de la Loire mobilisés pour promouvoir les produits du terroir

Au début du confinement et donc de la fermeture des commerces sur les aires d'autoroute, les routiers se sont retrouvés assez dépourvus. C'est pourquoi la FNSEA avait décidé de leur venir en aide en apportant des paniers de produits du terroir sur les aires d'autoroute. Le geste a été très apprécié par les concernés et par la société d'autoroute Vinci. « Du coup, elle a proposé aux producteurs de venir faire des animations sur son réseau », explique Maxime Brun, président de la section bovine et l'une des chevilles ouvrières de l'opération de promotion et dégustation.

Une dizaine d'agriculteurs se sont ainsi mobilisés sur l'aire de la Loire sur l'A 89 en ce week-end de chassés croisés : Gérard Gallot, Jean-Luc Perrin, Jean- François Col, Paul Meunier (JA), Maxime Brun et le Gaec des Epilobes. Le président de l'AOP, Hubert Dubien, est venu faire une démonstration de fabrication de fourme.

Gourmands et curieux

« Déjà, nous avons reçu un excellent accueil de Vinci et du gérant de l'aire d'autoroute », se réjouit Maxime Brun. Et l'aire était très fréquentée, malgré le contexte sanitaire. Sur un premier stand, les agriculteurs proposaient une dégustation de viande label rouge locale, financée par Interbev. Les filets étaient découpés sous les yeux des consommateurs et grillés à la plancha de 11 à 14h30.

 

A part quelques végétariens qui n'ont pas mangé de viande, la réaction des automobilistes a été fort positive : « Ils ne se contentaient pas de manger, ils prenaient le temps de discuter, de poser des questions : quelle race (en l'occurrence, charolaise), quel morceau... On a offert aussi quelques fiches recettes d'Interbev, des chapeaux de la FNSEA. Ils se prenaient en photo avec le sourire », raconte l'éleveur. Au final, une matinée qui a atteint ses objectifs de sensibilisation et de promotion.

 

La profession pourrait-elle être tentée de reproduire ce genre d'opérations ? « Pourquoi pas », répond Maximum Brun : « Vinci est demandeur. Mais on ne peut pas le faire trop souvent car il faut parvenir à mobiliser. On peut difficilement demander à des producteurs de laisser tomber leur marché du samedi pour venir faire de la promotion sur une aire d'autoroute. » Le week-end prochain, une opération similaire se tiendra sur une aire d'autoroute du Puy-de-Dôme. D'autres ont déjà eu lieu sur une aire de la Drôme.

David Bessenay

 

Raphaël Charles (Gaec des Epilobes) : « Les gens étaient réceptifs »

Raphaël Charles, satisfait de sa journée sur l’aire de la Loire.
« Bien sûr l’idée était aussi de vendre mais surtout de communiquer. On a vu des gens de toute la France qui pour la plupart ne connaissaient pas la fourme de Montbrison. On craignait qu’ils soient pressés mais pas du tout, ils étaient à l’écoute. Quand il fait chaud, on n’a pas forcément envie de manger du fromage pourtant, les vacanciers ne se sont pas faits prier pour goûter. Parfois, le bleu fait un peu peur, mais ils se rendent compte au goût que ce n’est pas fort. On explique comment consommer la fourme : dans une salade, en raclette, sur un gratin, en apéritif… ça les intéresse, les gens étaient réceptifs. On a vendu un peu, des petits morceaux pour le pique-nique, mais les automobilistes n’étaient pas forcément équipés d’une glacière pour acheter une fourme complète. Pour moi qui ne fais que de la vente à la ferme ou des livraisons, c’était une expérience nouvelle. »
Mots clés : FDSEA LOIRE DÉGUSTATIONS JUILLET 2020 AUTOROUTE A89