OIV
Vin : la France troisième producteur mondial

Selon les dernières estimations de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), « la production annuelle mondiale devrait atteindre 250 millions d’hectolitres ».

Vin : la France troisième producteur mondial
La production mondiale de vin serait en baisse de 4 %, en 2021, par rapport à celle de 2020.

La production mondiale de vin serait « à peine supérieure à celle historiquement faible de 2017 », précise l’OIV. La production 2021 serait en baisse de 4 % par rapport à celle de 2020. Surtout la France rétrograde à la troisième place en tant que producteur de vin derrière l’Italie et l’Espagne. La production italienne devrait représenter 44,5 millions d'hectolitres en 2021, (- 9 % sur un an). L'Espagne prévoit une production de 35 millions d'hectolitres (- 14 %). Avec seulement 34,2 millions d'hectolitres (- 27 %), la France arriverait juste après.

Ce sont les fortes gelées du mois d’avril suivies de pluies estivales, d'orages de grêle et d'épisodes de mildiou qui ont impacté très fortement les volumes. La France enregistre cette année son plus bas niveau depuis 1957. En revanche, l’hémisphère sud tire bien son épingle du jeu, avec un niveau record de 59 millions d'hectolitres (+ 19 %).

Ainsi, l’Australie a vu sa récolte augmenter de 30 % à 14,2 millions d'hectolitres, un plus haut niveau depuis 2006. Même niveau de hausse pour le Chili (+ 30 %) qui devrait récolter 13,4 millions d'hectolitres (+ 30 % sur un an), un plus haut depuis 20 ans. L'Argentine n’est pas en reste avec une production estimée à 12,5 millions d'hectolitres (+ 16 %). Quant au Brésil, il affiche un bond de 60 % à 3,6 millions d'hectolitres. Selon l’OIV, la consommation devrait augmenter de 2,2 % en 2021 et retrouver son niveau d’avant-pandémie.