Découverte patrimoniale
Roanne et ses secrets à hauteur d'enfant

L'office de tourisme de Roannais agglomération vient de lancer un nouveau jeu de découverte conçu pour les familles. « Juan de Roanne » propose aux enfants de 6 à 11 ans de résoudre une énigme après différentes activités menées au cœur de la ville.
Roanne et ses secrets à hauteur d'enfant

Si vous êtes en recherche d'idées pour occuper les enfants lors des vacances scolaires qui débutent, ce qui suit devrait vous intéresser. L'office de tourisme (OT) de Roannais agglomération a lancé il y a quelques jours une toute nouvelle activité, destinée aux 6-11 ans et leur famille. Au-delà du jeu de mots qui lui sert de nom, Juan de Roanne les invite à une découverte patrimoniale sous prétexte d'une quête à travers la ville visant à résoudre une énigme : qui est le meilleur ami de Juan, le personnage principal de l'histoire ?

 

Pour trouver la réponse, prévoyez deux heures et demie environ. Soit le temps de parcourir les quelque 4,5 km d'un parcours qui démarre et s'achève à l'OT (8 place Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny), qui commercialise le kit de jeu au prix de 9 euros. Dans l'intervalle, on se rend à plusieurs endroits symboliques de la commune pour aller rencontrer les huit autres personnages qui composent cette animation pensée pour toutes les générations grâce à plusieurs niveaux de lecture et un côté vintage assumé.

 

Si toutes ces incarnations ont le même âge que les participants, ce n'est pas un hasard. « Qui mieux qu'un enfant peut parler à un autre enfant ? » interroge Mireille, membre de l'équipe de l'OT et qui a conçu la trame de l'aventure. De fait, on croise quatre véritables personnalités locales version bout'chou : Thomas, l'illustre propriétaire du château (Jean Etienne de Saint-Thomas) ; Joseph, le petit archéologue (Joseph Déchelette) ; François, le petit pâtissier (François Pralus, qui a accepté de prêter son image) ; Sylvia, la petite guide (Sylvie Scarciello, responsable accueil de l'OT).

 

Les quatre autres sont affublés d'un prénom hommage à l'activité qui les concernent : Andréa, la petite basketteuse, qui fait le lien avec la Chorale de Roanne et André Vacheresse ; Sarah, la petite comédienne, pour parler du théâtre ; Marcella, la petite coutière, pour le passé et le présent textile de la ville symbolisé notamment par le fameux Marcel des établissements du même nom ; Léo, petit marinier, qui rappelle le port de plaisance, le canal, la Loire et Saint-Jean-Saint-Maurice, où un jeu du même genre existe déjà.

Toute une palette d'activités

Au travers du livret-jeu, chacun d'entre eux propose différents jeux, des devinettes, des chasses au trésor urbain et bien d'autres activités. Il faudra ensuite confectionner la cocotte en papier fournie pour commencer à résoudre l'énigme. L'une des originalités du concept réside dans le coupon réponse que l'enfant est invité à glisser dans la boite aux lettres de l'OT en fin de mission. Quelques jours plus tard, il recevra une carte postale qui lui dira si ses déductions étaient justes ou non.

 

Une interaction qui permettra aussi aux professionnels du tourisme de recueillir des avis, des suggestions voire des idées susceptibles de faire évoluer ce jeu pensé pour le long terme. « Il s'inscrit dans la démarche engagée il y a quelques années, souligne Antoine Vermorel, vice-président de Roannais agglomération et successeur de Raymonde Brette à la présidence de l'OT depuis cet été. L'idée, c'est d'amener les enfants à décrocher des écrans et profiter de la découverte patrimoniale en famille. Tout est fait maison, on a profité du confinement pour accélérer et que ce jeu, qui ne coûte pas cher au contribuable, sorte plus tôt que prévu. » Seule la création du personnage a été externalisée, tandis que les produits dérivés contenus dans le kit (crayon, carte postale, sac) sont fabriqués localement et les documents imprimés en interne. À vous de jouer !

Franck Talluto