Lait
Le Cniel trouve un consensus sur l’indicateur beurre-poudre

Après des mois de débat au sein du Cniel, les collèges de l’interprofession laitière ont validé, le 7 mars, une actualisation de l’indicateur de valorisation beurre-poudre. 

Le Cniel trouve un consensus sur l’indicateur beurre-poudre

L'indicateur beurre-poudre n’était plus publié depuis avril dans l’attente d’un accord interprofessionnel sur une nouvelle méthode de calcul de sa composante « coût de transformation ». Celle-ci n’avait pas été mise à jour depuis 2012 et devait être actualisée pour tenir compte de la forte inflation. La méthodologie adoptée par l’interprofession « repose sur une actualisation annuelle du coût de transformation », indique le Cniel. Le coût de transformation publié pour le premier trimestre 2023 correspond, par exemple, aux coûts de transformation de l’année 2022 sur la base d’une enquête anonyme réalisée auprès des entreprises. « Les données récoltées début 2023 permettent de calculer un coût de transformation de 139,80 €/ 1 000 l pour 2022. La publication de l’indicateur, dont la dernière donnée datait de février 2022, reprend donc à compter de janvier 2023 », précise l’interprofession. Au printemps 2022, l’application par différentes laiteries des conclusions d’une étude commandée par l’Atla (l’association qui réunit les transformateurs privés et les coopératives) avait suscité de vives critiques du côté des producteurs. Compte tenu de la sensibilité du sujet, un cabinet d’expert-comptable effectuera un contrôle en mars et avril afin de « valider la robustesse de la méthodologie » et vérifier sa conformité avec les règles de concurrence.

J.G