Série : ces entreprises ligériennes qui s'exportent (3/4)
Notin, innovation et design pour une entreprise centenaire

Envie d’évasion tout en gardant le confort du quotidien ? Le camping-car est la solution. L’entreprise Notin, implantée à Panissières depuis 1921, construit des camping-cars haut de gamme, avec mille petits détails dans la conception, l’aménagement, l’équipement qui font la différence.
Notin, innovation et design pour une entreprise centenaire

Dans quelques jours, l'entreprise Notin camping-cars, installée à Panissières, lancera sa 100e collection. Un anniversaire qui n'est pas anodin puisque Notin est le plus ancien constructeur européen de camping-cars. Le lancement en avant-première de la nouvelle collection sera marqué par une “vente usine” et plusieurs jours de portes ouvertes pour visiter l'usine de fabrication (du 28 au 30 août, sur inscription). L'occasion de découvrir de l'intérieur cette entreprise qui rayonne en France et au-delà des frontières.


Qui aurait imaginé, en 1921, que l'idée des frères Notin, Francis et Joseph, l'un charron et l'autre carrossier, de construire une remorque d'habitation pour les industriels forains porte ses fruits et que leur petite entreprise devienne prospère ? Sept ans après, les deux frères se séparent ; Joseph garde l'activité. « En 1935 est sortie la première caravane, qui a été exposée à la Foire de Paris, raconte Gisèle Bruand, directrice commerciale de Notin camping-cars, mère de Guerric Bruand, actuel directeur.L'entreprise a su garder sa clientèle d'industriels forains avec sa caravane. Les agriculteurs des plaines céréalières faisaient partie des premiers clients. Ils logeaient dans les caravanes leurs ouvriers. »


Puis, le premier camping-car voit le jour en 1949. « Notin a été le précurseur en matière de camping-car », assure Gisèle Bruand. L'année 1960 a été marquée par le décès soudain de Joseph Notin. La succession n'ayant pas été préparée, c'est son épouse et sa fille qui reprennent les rennes de l'entreprise, mais sans véritable succès. En 1978, Pierre Bruand rachète l'affaire et dirige l'entreprise jusqu'en 2008, année de son décès. Son fils, Guerric, prend la tête de l'entreprise à ce moment-là.

Dernier constructeur indépendant

2012 marque un nouveau tournant pour l'entreprise familiale en signant un partenariat avec le groupe Trigano. « Notin était le dernier constructeur indépendant. C'était une évolution normale pour que nous puissions nous développer, notamment vers les marchés à l'export, argumente Gisèle Bruand. Trigano, plus gros groupe européen de camping-cars, détient de nombreuses marques. » Même si Trigano est devenu actionnaire majoritaire de l'entreprise, « l'identité Notin a été conservée. Rien n'a changé dans notre manière de travailler et de fonctionner ».


Le nouveau site de construction, situé à Panissières dans la zone d'activité du Roule, a été inauguré en 2018 : « Une usine ultra moderne », contrairement au site historique de l'entreprise, au coeur du village et dont il avait fallu pousser les murs et construire sur les parkings pour développer l'entreprise. « La nouvelle usine est plus adaptée à notre activité : les locaux sont vastes, modernes, avec de grands parkings, et des possibilités d'agrandissement si nécessaire. » L'objectif des dirigeants était de rester en Rhône-Alpes. Finalement, c'est le site de Panissières qui a été choisi. « Nous avons ainsi pu conserver l'intégralité du personnel », précise Gisèle Bruand : des salariés habitent dans le Rhône et dans la Loire. « Nous avons tous les corps de métier : carrossier, ébéniste, électricien, plombier, vernisseur... Nous sommes dans du très haut de gamme, et donc pas dans une production de série. »

 

L’usine ultra-moderne, située dans la zone d’activité du Roule à Panissières, a été inaugurée en 2018.

 

Des produits qualitatifs

La plupart des fournisseurs des matières premières sont français. « Quelques-uns sont européens pour des produits que nous ne trouvons pas en France. » Les porteurs sont de marques Fiat, Mercedes, Iveco. Notin fabrique deux types de camping-cars : le profilé a la cabine de l'utilitaire à laquelle est ajoutée la cellule ; l'intégral est quant à lui entièrement carrossé. Dans chaque type de camping-car, plusieurs gammes et modèles sont proposés, avec des ambiances différentes pour l'intérieur. « Le client trouve forcément ce qu'il veut. » Par exemple, les grands-parents plébiscitent le modèle profilé Progress Sévilla ou le modèle intégral I-Progress Lorca, avec des lits jumeaux et beaucoup de rangements pour partir avec leurs petits-enfants. « Quand un client arrive, souvent, il sait quel modèle il veut. Il s'est déjà renseigné. » La location d'un camping-car peut aussi être l'occasion de se familiariser avec ce type de véhicule avant d'en acquérir un.


Et quand on demande à la directrice commerciale ce qui fait la différence par rapport aux autres constructeurs, elle n'hésite pas : « La différence se voit à l'oeil. La fabrication est différente. Nous avons par exemple une vraie ébénisterie. » Plus d'informations à ce sujet sont à retrouver dans l'encadré ci-contre. En matière de création, « nous savons ce que veulent nos clients et notre bureau d'étude s'en inspire. Nous avons la chance de côtoyer nos clients, notamment grâce au club Tivaou (1), d'avoir une grande expérience dans le domaine du camping-car et de connaître parfaitement le marché ». Plusieurs brevets ont été déposés, comme par exemple les vitres et volets électriques ou le concept Ncis (Notin inaltérable composite système), preuve que l'entreprise innove sans cesse.


« Tout le développement se fait désormais vers l'export. Nous commençons à entrer en Allemagne. Le marché du camping-car est très porteur depuis plusieurs années », que ce soit pour du neuf ou pour de l'occasion. Les plus gros mois de vente sont septembre, octobre, novembre et décembre, au moment des salons. « Les clients commandent à l'automne pour avoir leur camping-car au printemps. » Globalement, il faut compter six mois entre la commande et la réception du véhicule. Pour le modèle Liner, qui demande 2 000 heures de travail, le délai est d'un an. L'entreprise Notin a créé « beaucoup de véhicules spéciaux dans le passé. Un des plus extraordinaires véhicules, un énorme camping-car, a été fabriqué pour un client du Koweït ». Désormais, « ce n'est plus possible en raison du coût de la conception et de l'homologation, et du temps que cela demande », estime Gisèle Bruand.

Lucie Grolleau Frécon

(1) Le club Tivaou a été créé en 1988. Il rassemble, sous statut association loi 1901, 250 membres qui découvrent, en groupe, l'hexagone, mais aussi l'étranger. Gisèle Bruand est présidente de cette association, qui est en fait une grande famille.

 

 

 

 

 

Notin en chiffres

105 à 110 employés à l’usine de Panissières
150 camping-cars fabriqués et commercialisés chaque année
400 heures de travail pour la fabrication des plus petits camping-cars et 1 500 pour les plus gros
Prix d’un camping-car : 70 000 à 350 000 euros, avec un large choix entre 80 000 et 120 000 euros
11 points de vente en France (dont un à Civens), 2 en Belgique, 1 en Allemagne

 

 

 

Mobilier intérieur : design, pratique, solide

Pour la nouvelle collection, des meubles au design scandinave ont été dessinés.
La menuiserie constitue un point fort des camping-cars Notin. « Nous sommes les seuls à concevoir et fabriquer » le mobilier intérieur, indique Gisèle Bruand, directrice commerciale de Notin. Placards, lits, salles de bain, cuisines… le bois est présent partout. Les bois exotiques sont largement utilisés pour limiter le poids tout en assurant la solidité. « Il ne faut pas oublier que c’est un véhicule qui roule. L’intérieur doit être solide et le poids est un ennemi. » Le bois est séché et empilé sur place, dans l’usine de Panissières. « Au sein de l’entreprise, nous avons des ébénistes très qualifiés. Certaines parties de meubles relèvent de compétences très spécifiques. » Les surfaces sont laquées ou vernies dans l’usine, facilitant leur entretien, et ne bougent pas dans le temps. « Nous misons sur un design contemporain, sobre et chic. » Sans oublier le côté pratique dans la conception des meubles : « Les tiroirs sont à fermeture automatique ; pas besoin de vérifier qu’ils sont bien fermés avant de prendre la route » ; « des astuces de rangement ont été trouvées et il y a des niches de rangement secrètes dans le véhicule pour optimiser la place ». Pour la nouvelle collection, celle de 2021 qui va être lancée fin août, des meubles au design scandinave ont été dessinés.
L.G.F.