Génétique laitière
Satisfaction pour la 22e édition de Génilait

Le soleil était de la partie pour le 22e édition de Génilait, sur le site de Coopel à Chalain-le-Comtal. Les visiteurs et la qualité des animaux également. Premier bilan de cette journée dédiée à la génétique laitière du département de la Loire.
Satisfaction pour la 22e édition de Génilait

Des jeunes vaches de races Prim'holstein et Montbéliarde issues de troupeaux ligériens étaient en exposition à Génilait toute la journée, mettant ainsi en valeur le travail de sélection génétique fourni par les éleveurs et les structures qui les accompagnent. Ces femelles ont défilé dans le ring le matin, par section, selon leur âge, sous l'oeil vigilant des juges. Jean-Michel Perrache, éleveur dans la Loire, et Fabrice Jacquet, éleveur en Haute-Savoie, ont retenu deux femelles par section dans leur race de prédilection, Prim'holstein pour le premier et Montbéliarde pour le second, en vue d'attribuer, l'après-midi un prix de championnat et un prix de meilleure mamelle.
Ainsi, plusieurs élevages ont été récompensés :
- Stéphane Mial (Saint-Galmier) obtient avec Madison (Imola) le prix de championnat et le prix de la meilleure mamelle en race Prim'holstein ;

Stéphane Mial (Saint-Galmier) obtient avec Madison (Imola) le prix de championnat et le prix de la meilleure mamelle en race Prim’holstein.


- le Gaec des Vincent (Urbise) obtient le prix de championnat réserve avec Navy (Deacon) en race Prim'holstein ;

Le Gaec des Vincent (Urbise) obtient le prix de championnat réserve avec Navy (Deacon) en race Prim’holstein.
- le Gaec de Belle croix (Chazelles-sur-Lyon) voit sa femelle Nourdine (Jéronimo) sacrée championne en race Montbéliarde ;

Le Gaec de Belle croix (Chazelles-sur-Lyon) voit sa femelle Nourdine (Jéronimo) sacrée championne en race Montbéliarde.
- le Gaec de l'Ormanchère (Chazelles-sur-Lyon) reçoit le prix de la meilleure mamelle en race Montbéliarde avec Merveille (Imiens).

Le Gaec de l’Ormanchère (Chazelles-sur-Lyon) reçoit le prix de la meilleure mamelle en race Montbéliarde avec Merveille (Imiens.
Plusieurs élevages de la Loire étaient également mis en avant dans le cadre de Génilait pour avoir élevé une vache ayant produit plus de 100 000 kg de lait dans sa carrière (vaches ayant récemment quitté le troupeau). En race Montbéliarde : Bruno Poyet (Valeille) avec Uguette (115 764 kg, 12 lactations) ; Gaec Elevage de Ressy (Saint-Cyr-de-Valorge) avec Ulysse (104 706 kg, 12 lactations) ; Gaec Fulchiron (Marcenod) avec Bakelite (102 468 kg, 9 lactations) ; Gaec du Guillarme (Saint-Médard-en-Forez) avec Astra (102 286 kg, 9 lactations) ; Gaec de la Petite montagne (Chazelles-sur-Lyon) avec Vanille (101 372 kg, 11 lactations) ; Gaec Fulchiron avec Valence (100 986 kg, 11 lactations). En race Prim'holstein : Gaec Guidore (Trélins) avec Betty (117 150 kg) ; Gaec de Vacheval (Mably) avec Vallée (108 906) kg) ; Gaec des Varennes (Bellegarde-en-Forez) avec Balance (107 744 kg) ; EARL Gouttebelin (Bussy-Albieux) avec Choupette (105 602 kg) ; Gaec du Toinon (Maringes) avec Cannelle (101 105 kg) ; Gaec la Ferme des délices (Saint-Cyr-les-Vignes) avec Courtine (100 482 kg).

Plusieurs élevages de la Loire étaient mis en avant dans le cadre de Génilait pour avoir élevé une vache ayant produit plus de 100 000 kg de lait dans sa carrière
Un bémol était cependant à noter pour cette 22e édition de Génilait : la vente de femelles sous forme de plis cachetés. Sur les dix femelles mises en vente, quatre ont trouvé acquéreur. Selon les organisateurs, les éleveurs manquent de trésorerie pour acheter des animaux et ont des stocks de fourrages limités.
Néanmoins, en fin de journée, Guy Cizeron, président de l'Adpel (Association pour le développement et la promotion de l'élevage laitier), association en charge de l'organisation de Génilait, dressait un premier bilan plutôt positif de l'édition 2019 de cette manifestation annuelle : visiteurs nombreux (le nombre de repas vendus et le nombre de fûts de bière consommés en attestent !), qualité des animaux au rendez-vous, mais surtout bonne implication des jeunes de l'association Show open génisses pour prêter main forte à leurs aînés avant, pendant et après la manifestation. Guy Cizeron se satisfaisait également de la convivialité qui a régné tout au long de la journée.

Lucie Grolleau Frécon