Transmission
L’élevage de ruminants perd ses forces vives

Faute de signes encourageants pour produire, pour s’installer ou pour rester en activité, les filières animales rebutent. Le manque d’attractivité reste leur talon d’Achille.

L’élevage de ruminants perd ses forces vives
En 2031, on dénombrera 500 000 vaches allaitantes en moins qu’actuellement (4,2 millions), prédit l’Idele. ©Pixabay

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres