La journée de...

Il en existe déjà plus de 300 et leurs appellations peuvent être tout aussi sérieuses que loufoques : il s’agit bien sûr des journées mondiales. Souvent initiées par des organismes ou associations pour médiatiser des causes qu’elles défendent, ces journées n’ont pourtant rien d’officiel. A l’échelle de l’Hexagone, quelques-unes sont inscrites dans la loi, comme la journée nationale de la Résistance, la journée nationale de la réflexion sur le don d’organe ou encore la journée nationale de sensibilisation des violences faites aux femmes. Mais à l’international, aucun label « Journée mondiale » n’est attribué. Seulement du culot, de l’envie et une bonne part de chance pour intéresser les médias. D’autres journées ont été lancées, quant à elles, pour faire réagir et surtout sourire : les roux le 12 janvier, la procrastination le 25 mars, les gauchers le 13 août, et bien d’autres encore…

Avec cette rubrique « La Journée du… », nous ferons un tour d’horizon non exhaustif de ces journées mondiales. Car la rédaction souhaite s’aventurer sur bon nombre d’entre elles, à fréquence non régulière, tout au long de l’année.

La journée de la Terre (22 avril)

La journée du poisson d'avril (1er avril)

La journée de la procrastination (25 mars)

La journée du recyclage (18 mars)

La journée sans Facebook (28 février)

La journée internationale des femmes et filles de sciences (11 février)

La journée mondiale sans paille (3 février)

La journée mondiale de la protection des données (28 janvier)

La journée mondiale du pop corn (19 janvier)

Bonne lecture, et n'hésitez pas à réagir sur les sujets en commentant les publications qui s’y rapportent sur notre page Facebook.